Primeurs Bordeaux 2018 : notre sélection

Classé dans : Actualités, Vins | 0

Primeurs Bordeaux : 2018, l’année des extrêmes !

Après un printemps de tension pour les vignerons, la “pression mildiou” était à son maximum de mémoire de vigneron depuis 40 ans…jusqu’au 14 juillet. Ensuite, le soleil et la sécheresse nous ont comblé jusqu’à la fin des vendanges…Ces extrêmes caprices du climat, nous donnent un profil de millésime…extrême ! Une raison de plus d’aller confirmer sur place la qualité des vins, et valider une maturité de raisins exceptionnelle, observée lors des vendanges mi-octobre.

Après nombre de dégustations dans divers châteaux, club de vignerons, et œnologues reconnus, nous avons le plaisir de vous présenter notre propre sélection “Cave des Jacobins” au prix les plus justes ! A SAISIR AVANT LE 30 SEPTEMBRE.

Nous pratiquons ce genre de vente primeurs à chaque millésime qui le mérite, uniquement sur Bordeaux, dont les vignerons pratiquent un tarif préférentiel (-25%), tarif placé par rapport aux foires aux vins.

Les vins de Bordeaux 2018 possèdent un joli potentiel de garde de 5 à 10 ans.

Sur notre page “nos vins“, retrouvez un commentaire pour chacun de ces vins primeurs.

En savoir plus sur les vins primeurs :

Un vin primeur est un vin mis en vente presque immédiatement après la récolte, généralement deux mois, dès que la fermentation a eu lieu. On l’appelle aussi « vin nouveau », « vin jeune » ou « vin de l’année ». Il est tout à fait l’inverse de ce qu’est un vin de garde. De nombreux vignerons utilisent pour l’obtention de leurs vins primeurs la méthode de la macération carbonique, l’exemple le plus connu étant le beaujolais nouveau dont le succès a incité d’autres régions à mettre en œuvre ce type de vins.

Acheter un vin en primeur consiste à l’acheter au vigneron peu après la récolte, alors même que le vin est en primeur, c’est-à-dire encore en cours de vinification. La date où le vin sera livré à l’acheteur dépend entièrement du contrat ou de l’accord établi entre les deux parties. Un acheteur peut par exemple acheter en primeur à un vigneron 2 000 litres de sa récolte de 2008 et n’être livré du vin obtenu qu’en 2011. Ce vin de 2011 (millésimé 2008) n’aura alors rien d’un vin primeur dans le sens évoqué précédemment. (source : Wikipédia)

bordeaux-primeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
24 ⁄ 6 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.